Enelthorn, rôdeur du nord

Aller en bas

Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Sam 5 Mai - 5:29

Enelthorn s'assied et vous conte son histoire...


LIVRE 1 : Naissance, jeunesse et révélations



Je suis né en 2983 sous le Soleil et la Lune. Je fus baptisé Enelthorn, ce qui pour un paysan d’Archet ne signifie rien, mais qui dans la langue des Dunedain veut dire « le nom brisé ». En réalité, cette langue était dérivée de la langue des elfes bien qu’ils en aient arrangé les prononciations, et en sindarin correct mon nom se dirait Enethoren (eneth, le nom, et thoren brisé).

Drôle de nom que cela, bien que je n’en compris le sens qu’à l’âge de quinze années passées. Un nom plein de souvenirs et de cicatrices, qui m’avait été choisi comme l’on donne un nom aux roches et aux forêts, pour ne pas oublier.

Mon père s’appelait Ecthelui (« la lance à venir »), et ma mère Morien. Je naquis dans le village d’Archet, au-delà du bois de Chet, village qui forme la frontière septentrionale du Pays de Bree. Ma condition était celle d’un paysan comme il en existe de nombreux, à ceci près que mon cœur portait les stigmates d’un destin autre.

Mon père était un homme sage et vigoureux, mais tourmenté, comme poursuivi par un destin qu’il ne voulait assumer ; et maintes fois je m’asseyais à ses côtés, quand j’étais tout jeune, plongeant mon regard dans le sien afin de comprendre quels étaient ses maux. Il ne me confia jamais son cœur. Ma mère semblait à des lieues de ces tourments. Notre vie était banale, paisible, triste.

Mon père se leva un jour en trombe ; j’avais huit ans. Il prit le déjeuner, s’habilla et plongea dans l’aube. Je ne le revis jamais, car bientôt un des gardes de la ville vint attester de sa mort. Echtelui la Lance à Venir était mort d’une flèche de brigand sur la route de Combe.

Nul ne comprend la détresse d’un enfant sans père. Mais encore plus rare sont ceux qui peuvent mesurer la détresse d’un destin volé. Ce jour là, j’eus la triste sensation que j’aurais pu apprendre tellement plus de mon père, ce sage et fort Homme au visage grave, plus grand et vif que les autres, qui n’avait rien d’un simple paysan d’Archet. Ecthelui la Lance à Venir.

Ma mère devint de plus en plus sombre, saisie par le chagrin et par le mutisme. Un chagrin compréhensible, celui d’une veuve. Mais en réalité, cette femme ne pleurait que la mort d’un mari, alors que je pleurai la mort d’une vérité. Morien la belle n’était pas au faite de la vraie condition de mon père.

De lointains souvenirs me revinrent, de contes prononcés alors que je n’étais qu’un bébé et qui se répétèrent toute ma jeunesse. Etaient-ces des souvenirs ou des rêves éveillés, je ne saurais le dire. Je voyais des hommes de haute stature combattant dans un champ sec, un pont brisé, des flocons de neige tombant sur un horizon sanglant.


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 21:18, édité 3 fois
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Sam 19 Mai - 7:24

Quelques mois passèrent, le printemps vit naitre une nouvelle et belle année, j’allais sur mes neuf ans, lorsque je rencontrai sur la route d’Archet en revenant d’une foire dans le petit marais de Staddel, un étranger affaissé dans une combe près de la route.

La curiosité m’entraina à toucher son col pour le relever, mais je découvris qu’il n’était ni tombé ni mort, il était juste recroquevillé sur le bord de l’herbe une pipe aux lèvres, fumant tranquillement, le sourire aux lèvres. Il était vêtu de noir et de vert, et sa barbe était rousse et tachetée de blanc.

Il se releva et, me dévisageant, commença à parler d’un chemin perdu, d’une longue route, d’un feu à faire. Il ne me dit pas son nom, mais demanda le mien, et lorsqu’il l’eut entendu, il sourit et s’abaissa sur moi, les cheveux longs courant sur ses épaules de cuir :
« Te voilà enfin, Nom Brisé. Voilà des mois que je te cherche, en fait depuis la mort de la Lance qui ne viendra jamais. Tu as le cœur vaillant et l’âme solide, mais ton bras n’est pas assez fort et ta barbe assez poussée. Je reviendrai, car ton destin passe par maintes routes. »

Et ainsi l’étranger se releva, abaissa une capuche sombre sur son visage et reprit la route, tranquillement, chantonnant dans une langue étrange et disparaissant par la Porte de Combe. J’aurais volontiers cru à un fou si son ton et sa stature ne m’avaient pas frappé de stupeur, de détresse et de frustration. Cet inconnu était plus grand qu’un homme de Bree, plus sagace et plus noble. Je rentrai ce jour là chez moi, et j’entends encore le bruissement des arbres de cette journée.
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Sam 19 Mai - 7:25

Les années qui suivirent furent l’occasion d’une ardente et incessante réflexion. Mon esprit s’affinait avec le temps, et plus il savait penser, plus je repensais à l’inconnu du bois de Combe. Qui était-il ? Son allure et son style avaient tout d’un Rôdeur, ces personnages sombres et vagabonds que nos récits racontent. Ils errent dans les forets, par les routes et les massifs. Ils apportent avec eux les nouvelles réelles ou inventées d’endroits éloignées et ou inconnus. Ils sont grands et sombres. Ma mère me blâma presque d’avoir croisé son chemin, tellement leur réputation était mauvaise. Elle ne voulut point écouter ses paroles, et en vérité elles auraient sonnées vides à ses oreilles, comme à celles de tout habitant de Bree. Je ne connus ni la lumière ni le réconfort intellectuel que jusqu’un beau jour d’automne qui succédait l’été ou j’avais fêté mes quinze ans sous le soleil. L’année même où, je le sus bien plus tard, les Orques avaient recommencé leurs raids meurtriers de ce côté des Montagnes.

Dans le Pays de Bree ces mauvais présages étaient encore loin, et l’automne était beau, comme si l’été n’avait pas voulu quitter ces terres. J’étais devenu un fort et grand jeune homme, la barbe venait à me pousser, noire comme mes cheveux, et j’étais bien bâti en vérité. Les hommes du village d’Archet me regardaient bizarrement car je ne tenais rien d’eux. Et j’étais chargé des tâches ingrates et dures, et j’étais déjà habitué à la chasse au gibier dans le Bois de Chet.
Et comme promis, et au moment où je m’y attendais le moins, ayant presque oublié ce vieux souvenir d’enfance de la porte de Combe, je le revis. Il était, comme jadis, assis sur le bas coté de la route, et avait fait d’une branche son fauteuil comme s’il avait attendu maintes heures. La pipe était depuis bien longtemps consumée, et l’étranger me héla d’un geste las :

« Héla Nom Brisé. Ne pouvais-tu pas me faire attendre encore plus, obligé que tu es de rester si tard dans le bois à chasser le loup ? »

Je fus submergé du souvenir de cet homme, le même, qui s’était tenu devant moi six années auparavant. L’âge avait à peine entamé son visage, et les cheveux étaient légèrement plus blancs que dans mes souvenirs.

« Qui êtes-vous » répondis-je seulement, ce qui était noble chose comparée à mon mutisme de jadis. Car en effet je m’étais enhardi.

« Je suis Torondor fils d’Anathorn, mais viens, suis-moi, et tu sauras tout. »

Et je le suivis au fin fond du bois, où il avait déjà préparé (et sans doute utilisé) un camp de fortune où il raviva le feu et au coin duquel il s’assit, m’invitant à faire de même. J’étais muet, mais pas de peur car cet homme m’inspirait confiance malgré les paroles de ma mère, et c’était comme si je voyais le fruit de mes rêves d’enfant, face à moi.


Dernière édition par le Sam 19 Mai - 7:33, édité 1 fois
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Sam 19 Mai - 7:26

« Je suis donc Torondor, bien que ces mots ne signifient rien à tes oreilles. Sache que j’ai connu ton père jadis, bien que nous ne fussions jamais intimes. En vérité, il choisit une voie bien différente de la mienne, et tu dois le remercier car cette voie passait par ta naissance. »

Je ne raconterai pas ici quelle furent en détail mes réactions, mêlées d’étonnement, d’excitation, et de bonheur. En fait, je crus (et j’eus raison) tout ce que me dit Torondor sans jamais douter, tellement son verbe était limpide et son aura bienveillante. La lumière semblait enfin m’entourer et me percer de part en part, comme une fille qui s’était longtemps fait désirer. Là, plus que tout au monde, j’aurais aimé que mon père fut en vie car ce que me raconta Torondor m’accabla de mélancolie autant que de fierté.

Le Rôdeur me parla de mon père sous un nouveau jour, dans lequel il n’était plus un simple paysan d’Archet mais un descendant de Celairiar (« Sang Brillant »), deuxième lieutenant d’Arvedui, le Dernier des Rois, à la dernière bataille qu’il mena dans les champs devant Fornost, il y a mille ans et d’avantage. Il me parla également du dernier voyage dans lequel Celairiar accompagna Arvedui et quelques autres braves jusqu’aux confins des glaces de Forochel où disparurent le Roi, son palantir ainsi que Celairiar. Et, rallumant sa pipe et s’apprêtant à une longue nuit de discussion, Torondor me raconta l’histoire de ses fils et de leurs fils.

« Il y eut bien des grands hommes, et je te dirai tous leurs noms en langage ouestrien et en elfique si tu le désires, car ils sont tes pères et tu portes leur héritage. Le plus connu d’entre eux fut Penassir (le Maitre de l’Histoire), qui vécut il y a deux siècles et vécut cent quatre ans. Il était un grand ami des Elfes, et il vécut longtemps à Fondcombe quand il ne bataillait pas à nos côtés.
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Sam 19 Mai - 7:26

« A vos côtés, l’interrompis-je brusquement ? »

Torondor esquissa un sourire, relança le feu et reprit :

« Tes ancêtres étaient tous, ou presque, des Rôdeurs, comme tous les fils de ceux qui combattaient aux côtés des Rois de jadis. Car dans leur sang comme dans le tien coule le sang de Numenor, qui jamais ne permettra au Mal de prendre la terre des gens libres. Ainsi sont les Rôdeurs, bien plus que les gens de Bree ne le croient : défenseurs humbles et libres des peuples libres, réunis par un serment d’allégeance envers le roi-sans-royaume, descendant d’Arvedui et d’Elendil bien avant lui. Nous venons et allons par les forets et les collines dans l’unique but que vous autres vous réveilliez vivants à l’aube, car le monde grouille de pleins de sortes de maux, dont Un qui ne tardera pas à renaitre. »

Sa mine s’assombrit mais il ne reparla pas de cela. Ses yeux revinrent à moi et il reparla après un profond silence.

« Et de tous les descendants de Celairiar et Penassir les sages, Echtelui ton père fut le plus atypique. Il refusa son héritage et quitta les siens. Il se mêla aux Hommes qui n’ont pas la lumière de Numenor dans leurs âmes, y trouva une femme fort belle, et tu naquis entre la terre et la laboureuse. »

J’étais comme un jeune homme de quinze ans qui croit voir sa courte vie défiler devant ses yeux. Les champs, l’herbe, la terre labourée, les cris des enfants, semblaient disparaitre dans le passé en ruines et dans le sang ; et au loin, une île de lumière se dressait sur les flots. Torondor me ramena à mes esprits et reprit :

« Lorsque le bruit nous vint qu’il était mort, car nous passons souvent dans le Pays de Bree pour apporter des nouvelles ou bien juste nous reposer, je fus profondément attristé, car jadis avant que ton père ne parte nous étions amis, là bas à Esteldin- la-sage où nous nous croisions souvent. Et je décidai, avec l’accord de notre chef Aragorn, de venir trouver celui qui d’après les nouvelles était son fils. C’est ainsi qu’un jour frais de printemps, quelques mois après la mort de ton père Echtelui Lance-à-Venir, je te trouvais sur la grand-route entre Combe et Staddel. Heureux hasard après des mois de recherches. Mais tu n’étais qu’un enfant de neuf ans, ce que je craignais, et au lieu de te révéler la vérité, je préférai te laisser et te surveiller à distance (de bien trop loin je l’avoue) jusqu’à ce que l’âge te permît d’en connaitre plus sur tes origines. »
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Sam 19 Mai - 7:27

La nuit était avancée, mais la fatigue n’égalait pas la satisfaction et la curiosité exacerbée. Je pressai Torondor de continuer, une lumière dans les yeux.

« Je dois avouer que je nourrissais une envie de te voir venir parmi les nôtres, une fois arrivé à majorité. Car nous avons tous été profondément attristés par le départ de ton père, et nous espérions que tu ne renierais pas comme il l’a fait ses origines. Le connaissant bien, je suis persuadé qu’il nous quitta non pas par haine, car il aimait son nom et notre passé ; mais parce qu’il était tourmenté de voir un fils naitre au milieu de la guerre. Il préféra trouver une femme dans un pays de paix, et je peux le comprendre. Le nom qu’il ta donné, Enelthorn, signifie «nom brisé », comme si en le choisissant il voulait montrer le sacrifice qu’il avait fait. Il a sacrifié son passé et sa tâche pour toi, mon jeune ami. »

Je bus les paroles de Torondor comme l’on boit l’eau de la plus douce fontaine. Je goutais au plaisir d’une vérité qui dépassait mon imagination de, il faut l’avouer, simple paysan. Et en réalité, la fontaine était une véritable chute d’eau, car ma soif était vive et insatiable, et rapide. Je poussais toujours plus le Rôdeur pour qu’il me raconte les aventures de mon père.
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Sam 19 Mai - 7:27

Et ainsi, je finis par m’endormir au milieu du récit d’un combat entre mon père et un orque des terres solitaires. Torondor me borda d’une couverture, raviva le feu, et s’endormit également. Car le Mal n’avait pas encore touché le Pays de Bree et nulle garde n’était nécessaire dans la forêt. Pour la première fois, j’avais quinze ans, je goutais au sommeil des routes et des forets, loin du lit de ma maison. De mon ancienne maison. Car dans mon sommeil, des rêves de hauts faits de mon père se mêlèrent aux miens, à venir. Et lorsque je me réveillais, dans la douce fraicheur du matin d’automne, ma décision était déjà prise en mon cœur, même si mon esprit prit ensuite quelques mois à la formuler :

J’allais suivre la voie de mes ancêtres et reprendre là où s’était arrêté Echtelui Lance-à-venir, mon père. Je regardai le ciel, les arbres. Je sentis l’odeur des plantes. Je goutai l’eau du ruisseau. Et tout en déjeunant, je me dis que si c’était cela être Rôdeur, je ne désirai que cela.


[ …]





A suivre LIVRE 2 : Esteldin-la-sage, instruction et premières armes





(tous les noms elfiques sont en sindarin, traduits quand c'est important pour l'histoire. Les Dunedain utilisaient et utilisent le sindarin quoique modifié,comme Enethoren devient Enelthorn)


PS : 7h' du mat'. Retour de soirée vers 3h, et 4h passées à rediger ca. J'attend votre avis Very Happy
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Hilozan le Dim 20 Mai - 1:14

Et bien je suis sur le *Bip*!!!

Ca te va comme avis?
avatar
Hilozan

Nombre de messages : 484
Age : 43
Localisation : Elfe
Trait de caractère : Maître du savoir
Date d'inscription : 04/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Dim 20 Mai - 7:00

Merci Very Happy


ca fait plaisir.
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Ven 1 Juin - 6:05

UP. La suite du récit.


LIVRE 2 : Esteldin-la-sage, instruction et premières armes (15 à 18 ans)


J’avais quinze printemps bien avancés lorsque Torondor me fit découvrir la vallée cachée d’Esteldin, terre de ruines et de refuge pour les Hommes. Là subsistait la demeure de ceux de Numenor, si jamais l’on peut appeler cela un logis. Car en vérité ils y passent très peu de leur vie, préférant la solitude des forêts et des routes ; en ceci les rumeurs disent vrai. La patrie des hommes amis des elfes est une caste en exil. Car leur royaume est depuis longtemps mort et leur sang tari.

Les au revoir à ma mère ne furent pas plus difficiles que je le pensais. J’aimais cette femme comme celle qui m’avait mise au monde et éduqué. Mais les révélations de Torondor avaient, malheureusement, creusé un gouffre entre mon existence et celle de cette paysanne d’Archet. Ce fut la dernière fois que je la vis, belle et brune sous le soleil.

Les premiers jours (et les premières nuits) à Esteldin me furent très difficiles. J’avais tout quitté pour suivre mon destin, et j’étais au milieu d’hommes et de femmes qui ne parlaient déjà plus que de guerre et d’invasion, et non plus de labourage et d’exploitation. J’avais également quitté un climat assez doux du Pays de Bree pour un climat froid et placide dans les Hauts du Nord. Le voyage avait duré deux semaines et avait vu bien des paysages et des rivières.


Dernière édition par le Ven 1 Juin - 6:17, édité 1 fois
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Ven 1 Juin - 6:07

Je m’installai dans la demeure de Torondor, une simple mais haute tente installée contre la pierre d’une ruine. J’allais dormir auprès de sa propre famille, comme un fils. Je fus étonné de l’accueil qui fut le mien, présenté comme le fils d’Echtelui, un nom connu aux oreilles de ces Hommes. Certains baissaient le regard à son évocation, autant par tristesse que par regret.

Le jour, j’occupais mes journées à chasser du gibier avec mon nouveau tuteur. J’y exerçai ma force et mon agilité, avec bien plus de détermination que lors des chasses à Combe et Archet. Torondor s’appliquait à ce que je sois concentré et alerte, à utiliser la nature et ses bienfaits. Cet exercice allait durer trois années, voyant installer une monotonie martiale.

La nuit, je restai quelques temps auprès des hommes avant de retrouver le sommeil. Là, au milieu des tentes et des ruines, on dressait de grands feux et on dansait jusqu’au bout de la nuit, hommes et femmes mêlées. Cet instant rare et magique de la veillée était l’occasion des contes et des chants, et c’est par lui que peu à peu, j’entendis parler d’Esteldin-la-Sage, grande bibliothèque du Royaume du Nord, d’Annuminas la capitale des hommes et de Fornost la belle citadelle. J’entendis également les hauts faits de ma propre lignée, celle de Celairiar et de Penassir les braves. C’est là, auprès du feu et au creux des formes des femmes, que je devins un Homme.

L’âge et la maturité tombaient sur moi comme un nuage de pluie. Je savourai chaque goutte de savoir avec jouissance, sans m’en apercevoir. Ainsi filèrent les mois, ainsi filèrent les années. Au matin des veillées, les hommes partaient et ne revenaient pas tous, et les femmes pleuraient. Les femmes pleuraient.


Dernière édition par le Ven 1 Juin - 6:19, édité 2 fois
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Ven 1 Juin - 6:09

J’avais dix sept ans sous le soleil lorsque je vis pour la première fois Aragorn fils d’Arathorn. Il sortait de sa tente au matin, étirant les bras après un sommeil lourd. J’étais de veille cette nuit là, et sa présence me réveilla. Il me regarda, sourit, et retourna dans sa tente sans un mot. Quelque temps plus tard, Torondor me raconta que chez les Elfes, ils lui avaient donné le nom d’Estel. Les Hommes se plaisaient à croire que c’était le signe que la vallée d’Esteldin ne tomberait jamais. Pour les Rôdeurs, il était plus qu’un chef : un ami, un guide, un Roi. Depuis bien des années il foulait la terre, bien plus que Torondor, mais paraissait pourtant plus jeune que lui, car dans ses veines coule le sang d’Elros.

Dix huit ans sonnèrent à ma porte un jour brillant. Halbarad, intendant d’Esteldin, ami proche d’Aragorn et chef en son absence, m’appela à l’intérieur de l’une des rares salles de la cité qui n’étaient pas en ruines. La salle de pierre portait toutefois les stigmates du temps et de la guerre, mais des teintures étaient ca et là accrochées, un tapis ornait la terre et des bougies éclairaient les ténèbres.

« Enelthorn fils d’Ecthelui, toi qui nous viens de la terre et des champs, au sang illustre mais perdu. L’âge adulte a durci tes épaules, ton regard est vif et ton arc précis. Il est venu le temps pour toi de t’attaquer à d’autres tâches que la récolte de nourritures. La guerre gronde, et j’entends déjà ses tambours. Viens, et deviens un des nôtres, défenseur humble et veilleur du nord. Rôdeur, bien que nous ne fassions pas que rôder. »

Halbarad me fit alors agenouiller, il dégaina d’un geste vif qui me fit sursauter une belle et scintillante épée, et l'apposa sur ma tête brune, prononçant ces mots.

« Elendil ! Elendil ! »

Mon destin approchait. Comme une fraîche rosée après une nuit de veille.





A suivre : Livre 3 : Epreuves, voyages et découvertes
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Ven 29 Juin - 7:43

Livre 3 : Epreuves, voyages et découvertes (18 à 23 ans)



(partie du récit qu'Enelthorn ne raconte pas lui-même, mais qui fut narrée par son plus proche ami, Torondor)



"A Elbereth Gilthoniel,
silivren penna míriel
o menel aglar elenath !
Na-chaered palan-díriel
o galadhremmin ennorath,
Fanuilos, le linnathon
nef aear, sí nef aearon !"

chantait-il, le visage emmitouflé dans une chaude couverture de laine. La barbe brune, negligée, coulait de son menton et était clairsemée de flocons blancs. Les traits anguleux, droits et beaux étaient détendues. Au dessus du nez, deux yeux vifs miroitants et presque fermés scrutaient une éclaircie dans les nuages. Là, quelques étoiles brillantes étaient visibles, apportant espoir et lumière. Au loin, la soleil mourrait. La lune était invisible.

Ainsi chantait Enelthorn, "le nom brisé", Homme de l'Ouest, fils perdu d'une lignée de princes, descendant du dernier lieutenant du dernier Roi. Et sa voix était grave comme un homme mais douce et belle, car c'est auprès d'elfes qu'il avait appris bien des choses. Elle glissait sur la neige et se répercutait sur les falaises des collines, pure comme le vent. Et tout semblait revivre sous cette chape de marbre, car le nom de Gilthoniel la sublime suffisait à transcender la nature froide.

Il ferma les yeux et s'assoupit, plongeant dans un doux rêve de chaleur et d'affection, loin de la sombre combe où il avait trouvé refuge dans la tempête du Nord. Et son feu de camp mourut peu avant l'aube et son réveil.


Dernière édition par le Ven 29 Juin - 8:01, édité 3 fois
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Enelthorn le Ven 29 Juin - 7:45

Le Rôdeur du Nord repartit alors ce matin là, plein d'espoir. La Soleil était haute dans le ciel lorsqu'il franchit le dernier col, et devant son regard s'étendait une vaste et belle plaine jaunie par l'astre, où le ciel était bleu et l'herbe verte, où les chevaux et les hommes étaient rares. La grande Plaine Froide, et au delà, il le savait, les collines des Hauts du Nord et la demeure de ses frères. Ainsi quittait-il le morne et terrible paysage gelé de Forochel, terre stérile et morte.

Et lorsqu'il revint, maintes lieux et maintes semaines plus tard, à la porte d'Esteldin-la-sage, courbé par l'âge et par un grand voyage, lassé et fatigué par les épreuves, blessé au visage et marqué à vie, tous l'acclamèrent, car ainsi se terminait la Grande Epreuve, selon la plus pure tradition des Rôdeurs d'Ouistrenesse.

Il avait, comme tous les Rôdeurs avant lui, accompli l'épuisant pélerinage vers la baie glacée de Forodwaith où, disent les légendes, sombra le royaume d'Angband bien des âges du monde auparavant, emporté par la colère des Valars et par le destin, recouvert d'océans de glace et de montagnes enneigées. Et c'est là aussi que mourut le dernier Roi, Arvedui, le premier palantir à la main, suivi par maints lieutenants fidèles qui le suivirent dans sa mort ; et parmi eux était Celairiar.

Cinq ans s'étaient écoulés depuis son intronisation par Halbarad, et voilà Enelthorn de la Maison de Celairiar rentrant tout de peaux de bête et de laine vêtu, souillé par le sang et la neige ; un Homme et non plus un adolescent. Il avait alors vingt trois ans, ce qui est très jeune pour un Homme de l'Ouest. La fougue brillait encore dans ses yeux, mais à jamais le paysage de glace resterait marqué dans sa mémoire et sa sagesse. Et d'aucuns le surnommèrent Helegnen, le glacé. Car plus que tous ceux de sa génération, il était impassible comme la glace, bien qu'au fond de son regard, un feu brûlait.

Et c'est sous ce nom d'Enelthorn Helegnen de Celairiar qu'il se présenta à la porte de maintes demeures, d'hommes, elfes, et nains. Il fut connu, même parmi les siens réputés grands aventuriers, comme un voyageur hors pair. Et, partout où il alla, il chantait de sa voix grave et belle des contes d'homme et des fables d'elfes. Il se fit bien des amis chez les elfes, en commençant par Hildor Inglorion et Anandir de Duillond. Et toujours quand il revenait à Esteldin pour me voir, on revoyait dans ses yeux la même expression que ce jour de ses vingt trois ans où il revint du Nord. Beau, terrible, et seul. Je l'aime comme un fils.
avatar
Enelthorn

Nombre de messages : 127
Localisation : Humain
Trait de caractère : Chasseur
Date d'inscription : 05/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Khormr le Mer 11 Juil - 18:24

Alala comment j'ai pu passé à coté de ca!!!

Enorme!
avatar
Khormr
3ème Pilier Général de Guerre des Landes d'Etten

Nombre de messages : 1805
Age : 36
Localisation : 4, rue Mousseuse - Sutheim
Trait de caractère : Sévèrement burné
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de Garde
Profession Primaire: Fabriquant d’armures Moyennes/Lourdes
Profession Secondaire: Tailleur
Recherches actuelles:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enelthorn, rôdeur du nord

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum