L'histoire de Sivanar

Aller en bas

L'histoire de Sivanar

Message  Sivanar le Mar 3 Avr - 0:39

Au cœur du royaume de Thranduil coule une rivière aux reflets miroitants, près d’un bois de saules dont les vieilles branches atteignent l’eau. Il est une île aux douces collines (l’île aux oiseaux), au milieu du lac d’Elenuil où Sivanar (Sivanar signifie « Pouvoir du feu brillant (venant de sil (brillant) val (pouvoir) et nar (feu)) rencontra son destin de ménestrel.

En effet, s’il avait apprécié les contes de la salle du feu de Thranduil, où il avait passé maintes soirées de sa jeunesse, les yeux écarquillés, bercé par la musique elfique et s’il avait aussi appris à manier le luth et la harpe et pouvait ainsi reproduire ses passages préférés du lai de Leithian, il n’avait pas encore trouvé sa propre voix et ce ton si particulier qui transforme un simple interprète en artiste.

Non qu’il voulut créer sa propre musique, dissonante de l’harmonie de la Grande Musique, mais il lui vint à l’idée de composer ses propres vers. Pendant une centaine d’années, il alla chaque jour méditer sur les bancs de l’île aux oiseaux se remémorant les vers ancestraux de sa race, s’imaginant vivre parmi les arbres de Tol Galen alors que Beren et Luthien passaient leurs derniers jours parmi les vivants.

Un jour, alors qu’il revenait d’une promenade au clair de lune sur les confins orientaux de Vert Bois le Grand, il rencontra un groupe d’humains poursuivi par des orcs ; après avoir aidé les Fils du Soleil à vaincre, il leur chanta ses contes et fut surpris de voir à quel point ceux ci se sentirent revigorés par ces chansons.

De retour dans la salle du feu, il interrogea les anciens, qui lui apprirent que la sagesse des elfes et la beauté de leur musique avait des effets d’apaisement et de repos sur les êtres mortels.

Sivanar médita pendant une centaine d’années sur le destin des êtres mortels ; il lui paraissait extraordinaire qu’autant d’énergie, de rage, de passion, soit consacrées à une vie aussi courte. Il aurait pu rester à méditer pendant des centaines années si un jour, il n’avait été présent lorsque Bilbon et les douze nains qui l’accompagnaient n’étaient arrivés dans le palais des elfes.

Sivanar fut particulièrement touché par les chansons des nains et même les comptines innocentes de Bilbon. Ainsi, ces êtres mortels possédaient leur propre musique, leur propre voix, ne parlant pas du reflet de la Lune sur les cheveux d’Elbereth mais plutôt du plaisir de vivre leur vie courte remplie de banquets, de batailles et de fureur !

Ravi par ce qu’il venait d’entendre, Sivanar se décida à parcourir le monde ; il se plait à rencontrer des êtres mortels et à les accompagner pour voir avec quelle passion ils vivent leur courte vie ; il peut les guérir et ainsi faire durer leur histoire plus longtemps, afin de donner naissance à de nouvelles chansons qui leur survivront et atteindront à leur place l’immortalité.

Sivanar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 31/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum